Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce monde disparu, Dennis Lehane, Rivages noirs

Publié le par Natholelo

Ce monde disparu, Dennis Lehane, Rivages noirs

Dennis Lehane est vraiment l'auteur du Boston des années 40 à 60. Ce Boston des gangsters et des flics des films noirs et de la prohibition.

Il arrive toujours à peindre les contradictions de ce monde plutôt gris que noir et blanc.

Si vous n'avez rien lu de lui bien sûr il vous faudrait commencer par Mystic River dont Clint Eastwood a tiré un film magnifique avec Sean Penn. Ou bien Gone, baby gone.

Mais si vous aimez les longues sagas qui occuperont votre été essayez la trilogie " un pays à l'aube" dont " un monde disparu" est le dernier tome.

C'est l'histoire de Boston et de tous les mondes qui s'y croisent, gangster et flic donc, mais aussi blancs et noirs, bons et méchants, honnêtes et corrompus.

Comment ces mondes se connectaient tout en étant totalement séparés et quelle société cela donnait.

Dans ce dernier tome il est question de Joe Coughlin ancien chef de famille qui maintenant conseille les différentes "sociétés" qui se partagent la ville. Il a passé la main, ne tue "presque" plus et essaie d'élever son fils.

Mais peut on passer à autre chose quand on a vécu cette vie la ? Qui est celui qui voudra prendre votre place ? Peut on finir sa vie tranquillement quand on s'est autant compromis ?

C'est la mélancolie qui baigne ce roman , la fin d'un monde et le prix à payer.

C'est noir mais comme toujours avec Dennis Lehane il y a plusieurs niveaux de lecture et on ne renonce jamais avant la dernière page

Partager cet article

Repost 0

Hiver à Sokcho, Elisa Sua Dusapin, Zoé édition

Publié le par Natholelo

Hiver à Sokcho, Elisa Sua Dusapin, Zoé édition

Tout d'abord je suis toujours contente de découvrir une nouvelle maison d'édition et je suis admirative de ces gens qui se lancent dans l'édition de livres dans un monde ou La culture semble devenir La 5eme roue du carrosse.

2eme raison d'aimer ce livre: on me l'a offert! Et ça aussi j'adore. Qu'on me fasse découvrir des auteurs sans me demander d'abord ce que je veux c'est toujours un immense plaisir.

3eme effet kiss cool je ne connais pas la littérature coréenne.

Alors malgré tout ça j'avoue que je ne suis pas dire d'avoir aimé ce court moment de vie décrit dans ce roman. Cette rencontre entre une jeune coréenne un peu paumée et ce français à la recherche de l'inspiration.

Il y a dans ce court roman quelque chose qui me gêne peut être une sorte d'impudeur. Oui j'ai été gênée parfois un peu dégoûtée par ce qui est décrit là. Même si il ne s'agit que de poissons dont on écrase la tête ou de moments de gloutonnerie névrotique. Rien à priori de gênant et pourtant c'est ce que j'ai ressenti.

Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir être plus enthousiaste pour cette nouvelle maison d'édition et cette jeune auteure.

Partager cet article

Repost 0

Le serpent aux mille coupures, DOA, Folio

Publié le par Natholelo

Le serpent aux mille coupures, DOA, Folio

Redoutablement efficace! C'est vraiment La réflexion qui m'est venue en réalisant que je le finirai dans la journée. C'est très très efficace.

Alors j'ai réalisé à la fin que j'avais lu en fait ce qui pourrait être une sorte de 1er tome de ce roman il y a quelques années, mais bon c'est une autre histoire.

Alors d'abord l'auteur, DOA, "dead on arrival" déjà c'est un programme.

Ensuite le sujet, les sujets, le racisme ordinaire, les cartels de la drogue, le terrorisme, la cruauté.

Ce genre de livre est impossible à résumer parce qu'on pourrait en dire trop ou bien faire perdre le plaisir d'un renversement de situation.

Alors je dirais juste que ce n'est pas vraiment un roman policier, pas vraiment un roman noir mais que c'est quand même un peu ça. Et surtout vous ne le lâcherez pas et vous regretterez seulement qu'il soit court

Partager cet article

Repost 0

Un traitre à Kensington Palace,Anne Perry, 10/18

Publié le par Natholelo

Un traitre à Kensington Palace,Anne Perry, 10/18

Oui bon d'accord ce n'est pas le style ni même l'intrigue qui fait que je reviens toujours et que je lis tous les nouveaux romans d'Anne Perry.

Non!! C'est le plaisir de retrouver une époque et un pays, l'Angleterre Victorienne! L'Angleterre d'abord, je suis totalement fan de leur self contrôle, leur humour, les règles de leur société. Et puis depuis Agatha Christie on sait qu'ils savent trousser un suspens.

L'époque ensuite, l'Angleterre en pleine mutation, en pleine révolution industrielle et dans laquelle toutes les couches sociales cherchent à s'élever.

Alors voilà c'est le dernier sorti en poche, oui parce que faut pas exagérer je n'y mets pas 20 euros quand même. Thomas Pitt chef de la "special branch" (les espions quoi) qui est directement chargé par la reine d'une difficile enquête sur un ami du Prince de Galles, futur Roi.

Rien d'exceptionnel mais agréable et efficace.

Partager cet article

Repost 0

La vocation, Sophie Fontanel, Robert Laffont

Publié le par Natholelo

La vocation, Sophie Fontanel, Robert Laffont

Alors je suis une lectrice de Elle et j'écoute le masque et La plume sur France Inter, 2 raisons qui ne pouvaient que m'inviter à lire ce roman "quasi" autobiographique.

En effet Sophie Fontanelle nous met en parallèle la vie de sa famille arménienne obligée de fuir la Turquie et passionnée d'Élegance avec un É majuscule et son propre passage en tant que directrice de la mode au Elle.

D'abord sa grand-mère qui n'a gardé au moment de tout quitter qu'une page de Vogue. Qui a fait des pulls pour Elsa Schiaparelli. Qui toute sa vie à observé les parisiennes emblèmes , pour elle, de l'élégance. Puis sa mère et ses tantes capables de s'émouvoir pour un vêtement et incroyablement libres aussi. Et enfin Sophie Elle même et son envie de redonner à la mode sa capacité de nous faire aller mieux.

Elle nous montre aussi ce monde de la mode que l'on peut moquer mais qui est aussi tellement émouvant.

Et le tout dans un livre léger et doux comme un beau tissu

Partager cet article

Repost 0

Le cinquième Évangile, Ian Caldwell, actes sud

Publié le par Natholelo

Le cinquième Évangile, Ian Caldwell, actes sud

Alors disons en préambule que je n'avais posée ailé "Da Vinci Code" cette vision américaine sans vraie culture et encore moins intéressant que "les experts" ne m'avait vraiment pas convaincue.

Donc La 4eme de couverture du "cinquième Évangile" qui demandait de ne pas le comparer à da Vinci code m'a tentée.

Je suis assez cliente des histoires d'exégèse de la bible, j'avais adoré "Qumran" d'Eliette Abecassis et puis j'aime ce pan de notre culture que je trouve indispensable la compréhension de notre culture. Alors que par ailleurs je ne suis pas croyante.

Tous ces préambules faits je vous le dis j'ai beaucoup aimé ce livre.

Alors soyons clairs le style n'est pas formidable et manque terriblement de finesse, particulièrement dans la description des sentiments. En revanche la culture, l'explication à la fois de la vie au Vatican et des évangiles. Le retour sur le schisme entre les églises d'Orient et d'Occident. Tout ça m'a prodigieusement intéressé.

Il y a même un petit meurtre histoire de maintenir l'intérêt au milieu des passages un peu compliqués sur la théologie

Donc si vous avez aimé "da Vinci code" prenez "le 5eme Évangile" vous aurez en plus du plaisir de la culture.

Partager cet article

Repost 0

Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty, Albin Michel

Publié le par Natholelo

Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty, Albin Michel

Attention, roman d'été parfait!!

Particulièrement pour celles qui ont aimé "desperate housewives", elles sont toutes là!!

Le roman se passe en Australie, dans un quartier chic, dans une Ecole maternelle chic avec des parents APPAREMMENT chics. Il y a La mère au foyer , La business woman, La femme magnifique et leurs maris, leurs enfants, leurs amies.

Elles sont heureuses ou malheureuses, elles cachent de gros secrets et à la fin quelqu'un meurt. Parce qu'en plus de La peinture de ces femmes il y a un petit suspens qui rajoute au plaisir

Si vous cherchez un bon gros roman de plage allez y!!!

Partager cet article

Repost 0

And the winner is!!! #livreinter

Publié le par Natholelo

Jean-Baptiste Del Amo avec "règne animal" a remporté le prix du Livre Inter.

Alors je l'avoue cette année aucun des sélectionnés n'a remporté mon enthousiasme, j'en ai aimé certains, au commencement du 7eme jour, vie de ma voisine... mais pas d'enthousiasme. Pourtant je reconnais la force du roman de Del Amo et le fait qu'on n'en sort pas totalement indemne.

J'ai déjà parlé du livre et mon appréciation était mitigée en particulier à cause du malaise que j'avais ou ressentir devant la cruauté de la 2eme partie. Mais je dois dire qu'avec le recul je reste marquée par la description de ce monde agricole, incroyablement dur au début du 20eme siècle, une vie de privation et d'inconfort mais en réelle relation avec La nature et les animaux qu'on élève. Et le tableau bien pire finalement de l'élevage moderne de la fin du siècle et le malheur des hommes et des bêtes.

Parfois on a du mal à aller au bout d'un livre et pourtant on sait qu'il est important, j'avais déjà vécu ça avec "les bienveillantes" de Jonathan littel, je crois que "règne animal" est de ceux la

Partager cet article

Repost 0

Un fond de vérité, Zygmunt Miloszewski, Mirobole éditions

Publié le par Natholelo

Un fond de vérité, Zygmunt Miloszewski, Mirobole éditions

Alors vraiment une excellente surprise!! J'avoue que si je n'avais pas été en manque cruel de livres et sans véritable inspiration je n'aurais sûrement pas choisi celui là. Auteur inconnu au nom imprononçable, sujet pas "à priori" attirant et gros pavé.

Mais cela aurait été très dommage et je vous le dis tout de suite je vais acheter l'autre livre paru en France de Zygmunt Miloszewski.

Alors le sujet, un meurtre qui rassemble toutes les caractéristiques d'un meurtre rituel juif dans une petite ville de Pologne au passé antisémite pas si dépassé.

Un procureur en pleine déprime d'avoir quitté la capitale, et sa femme, et de se retrouver dans l'univers étriqué de la province.

Et puis le cadre, Sandomierz, petite ville magnifique dans une Pologne en délicatesse avec son histoire.

Voilà vous avez tout et franchement c'est très bien. L'enquête est intéressante et pas vue et revue, les personnages sont attachants et j'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture grâce à un style simple, vif et clair.

J'avoue qu'après les polars du nord je ne m'attendais pas à être séduite par un polar polonais mais comme quoi il ne faut jamais refuser "à priori" 😊 rt merci aux bibliothèques d'exister et de nous permettre d'essayer sans se laisser arrêter par le prix et donc de sortir de nos zones de confort littéraire.

Partager cet article

Repost 0

Quand sort la recluse, Fred Vargas, Flammarion

Publié le par Natholelo

Quand sort la recluse, Fred Vargas, Flammarion

Bonne nouvelle voilà le nouveau Fred Vargas, mauvaise nouvelle : je l'ai déjà fini!!!

Oui disons le franchement je suis totalement fan d'Adamsberg, Danglard, Retancourt et consort

Chaque enquête m'enchante , et au-delà de l'enquête je suis amoureuse des personnages et de leur univers.

Cette fois il s'agit d'araignée et de vengeance, de femme recluse et de Danglard!

Et oui en plus on est en pleine crise, va-t-on perdre Danglard, va-t'il devenir con?

Bon en bref allez y et si vous ne connaissez pas Fred Vargas essayez avec n'importe lequel de ses romans qui sont tous en poche

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>