Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Agatha Raisin, M.C Beaton, Albin Michel

Publié le par Natholelo

Agatha Raisin, M.C Beaton, Albin Michel

Ça fait un moment que j'ai envie d'essayer cette série, il faut dire que La 4emme de couverture est alléchante pour une can d'Agatha Christie puisqu'elle promet ni plus ni moins qu'une miss Marple moderne.

À la recherche d'un livre de plage facile j'ai enfin sauté le pas et j'ai acheté cet opus: "pour le meilleur et pour le pire" qui est le dernier sorti dans la série.

Alors soyons clair à part l'Angleterre et le petit village ceci n'a rien à voir avec Agatha Christie! L'histoire est vraiment basique,la fin assez téléphonée et le style moyen.

Mais je suis honnête jusqu'au bout je l'ai lu avec plaisir, c'est parfait sur la serviette en surveillant les enfants d'un œil.

Je ne suis pas sure d'en racheter, 14 euros me parait un peu cher pour ça, mais j'en prendrai peut être un à la bibliothèque si ils en ont 😉

Partager cet article

Repost 0

La maison d'à côté, Lisa Gardne, le livre de poche

Publié le par Natholelo

La maison d'à côté, Lisa Gardne, le livre de poche

Je vous ai déjà parlé des livres de Lisa Gardner, je pense que le dernier c'était "le saut de l'ange" et à chaque fois j'ai aimé.

Généralement le début de l'intrigue vous attrape immédiatement. Il n'y a aucun temps mort et l'étrangeté de la situation fait que vous voulez aller jusqu'au bout tout en sachant que vous ne comprendrez rien avant la fin.

Celui là ne fait pas exception. Mais je reconnais que je le suis un peu ennuyée. C'est souvent le cas quand on lit beaucoup de livres d'un même auteur. Parce que, et surtout dans les romans policiers, ils utilisent souvent les mêmes ficelles, les mêmes tics et sont attirés par le même style de personnages.

Pour Lisa Gardner ce sont surtout les jeunes filles qui ont subi un événement traumatisant et dont la vie va être marquée par ça.

Donc dans celui la il y a Sandra jeune mère de famille qui " semble" sans histoire qui disparaît dés le 1er chapitre.

Il y a son mari, Jason, juste assez bizarre pour faire un suspect idéal et il y a leur passé.

Voilà tout ce qu'on peut dire pour ne rien déflorer de l'intrigue.

Ça fonctionne bien , je n'ai rien à reprocher de plus à celui la, mais voilà je vais surement arrêter d'en lire pendant un petit moment pour retrouver dans quelques temps le plaisir.

Ceci dit si vous n'en avez lu aucun je vous conseille plutôt " le saut de l'ange" par exemple

Partager cet article

Repost 0

Hamaguri, Aki Shimazaki, Babel

Publié le par Natholelo

Hamaguri, Aki Shimazaki, Babel

Parfois c'est une bonne idée de partir en vacances en oubliant son livre!! 😊

Cette fois c'était un court séjour et j'ai donc trouvé un tout petit livre dans une librairie genevoise.

Comme je n'avais pas d'envie particulière j'ai décidé d'essayer un auteur inconnu et mon choix s'est porté sur Aki Shimazaki.

Selon La 4eme de couverture c'est une japonaise vivant au Canada et qui a écrit une série intitulée " le poids des secrets".

Hamaguri est le 2eme volume, ils n'avaient pas le 1er, il y en a 5.

Je n'ai eu aucun problème à comprendre même en commençant par le 2eme.

C'est une histoire simple , une petit garçon sans pere dans le Japon des années 40.

Ce petit garçon perçoit bien les mystères et les secrets, il voudrait comprendre qui il est, qui est son pere. Mais bien sûr il ne veut pas faire souffrir sa mère. Puis il grandit et les questions restent.

Dans ce roman très court il y a toute la vision des enfants sur les mensonges de leurs parents , comment ils s'en accommodent, comment ils vivent avec et comment ils cherchent toute leur vie la vérité.

Le style est bref, sans fioriture et pourtant c'est une certaine poésie qui ressort. Un juste équilibre.

Partager cet article

Repost 0

Ce monde disparu, Dennis Lehane, Rivages noirs

Publié le par Natholelo

Ce monde disparu, Dennis Lehane, Rivages noirs

Dennis Lehane est vraiment l'auteur du Boston des années 40 à 60. Ce Boston des gangsters et des flics des films noirs et de la prohibition.

Il arrive toujours à peindre les contradictions de ce monde plutôt gris que noir et blanc.

Si vous n'avez rien lu de lui bien sûr il vous faudrait commencer par Mystic River dont Clint Eastwood a tiré un film magnifique avec Sean Penn. Ou bien Gone, baby gone.

Mais si vous aimez les longues sagas qui occuperont votre été essayez la trilogie " un pays à l'aube" dont " un monde disparu" est le dernier tome.

C'est l'histoire de Boston et de tous les mondes qui s'y croisent, gangster et flic donc, mais aussi blancs et noirs, bons et méchants, honnêtes et corrompus.

Comment ces mondes se connectaient tout en étant totalement séparés et quelle société cela donnait.

Dans ce dernier tome il est question de Joe Coughlin ancien chef de famille qui maintenant conseille les différentes "sociétés" qui se partagent la ville. Il a passé la main, ne tue "presque" plus et essaie d'élever son fils.

Mais peut on passer à autre chose quand on a vécu cette vie la ? Qui est celui qui voudra prendre votre place ? Peut on finir sa vie tranquillement quand on s'est autant compromis ?

C'est la mélancolie qui baigne ce roman , la fin d'un monde et le prix à payer.

C'est noir mais comme toujours avec Dennis Lehane il y a plusieurs niveaux de lecture et on ne renonce jamais avant la dernière page

Partager cet article

Repost 0

Hiver à Sokcho, Elisa Sua Dusapin, Zoé édition

Publié le par Natholelo

Hiver à Sokcho, Elisa Sua Dusapin, Zoé édition

Tout d'abord je suis toujours contente de découvrir une nouvelle maison d'édition et je suis admirative de ces gens qui se lancent dans l'édition de livres dans un monde ou La culture semble devenir La 5eme roue du carrosse.

2eme raison d'aimer ce livre: on me l'a offert! Et ça aussi j'adore. Qu'on me fasse découvrir des auteurs sans me demander d'abord ce que je veux c'est toujours un immense plaisir.

3eme effet kiss cool je ne connais pas la littérature coréenne.

Alors malgré tout ça j'avoue que je ne suis pas dire d'avoir aimé ce court moment de vie décrit dans ce roman. Cette rencontre entre une jeune coréenne un peu paumée et ce français à la recherche de l'inspiration.

Il y a dans ce court roman quelque chose qui me gêne peut être une sorte d'impudeur. Oui j'ai été gênée parfois un peu dégoûtée par ce qui est décrit là. Même si il ne s'agit que de poissons dont on écrase la tête ou de moments de gloutonnerie névrotique. Rien à priori de gênant et pourtant c'est ce que j'ai ressenti.

Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir être plus enthousiaste pour cette nouvelle maison d'édition et cette jeune auteure.

Partager cet article

Repost 0