L'absente, Lionel Duroy, Julliard

Publié le par Natholelo

L'absente, Lionel Duroy, Julliard

Lionel Duroy écrit sur sa vie, sa famille, ses couples. Il n'a pas de fards ni d'hypocrisie , il dit ce qu'il a vécu, ce qu'il a compris des autres. Il n'élude pas, ni les bassesses, ni la veulerie. Il ne se donne pas le beau rôle, ni le mauvais, juste le rôle qu'il pense avoir joué.

Il s'est fâché avec sa famille pour avoir fouillé dans leur histoire, pour avoir essayé de comprendre.

Quand j'ai commencé à lire Lionel Duroy j'ai eu du mal aussi, surement parce que je me suis sentie mal à l'aise avec cet étalage impudique mais aussi surement parce qu'on rêve tous d'être capable de ces analyses sans oser les faire.

Pourquoi est on celui qu'on est? Pourquoi a-t-on eu l'impression d'être peu ou mal aimé? Quelle place occupe-t-on pour ceux qu'on aime?

Lui il n'hésite pas et c'est perturbant.

Dans ce dernier livre il s'attaque à la racine: sa mère !!! Enfin essayer de comprendre qui elle était et pourquoi elle a été cette mère la.

C'est parfois difficile à lire, on se sent peut être un peu voyeur et il nous agace un peu aussi par ses difficultés à se trouver ou à toujours mettre sur le dos de son histoire familiale ses échecs actuels. Mais il n'en reste pas moins que cette quête de sens est touchante et qu'elle nous interroge aussi.

Maintenant je me demande ce qu'il va écrire après ça, parce qu'on a vraiment l'impression qu'il ferme la boucle de ses interrogations avec ce "roman" et que quand on a règlé le problème de La Mère on a trouvé le sens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article