Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vie de ma voisine, Geneviève Brisac, Grasset

Publié le par Natholelo

Vie de ma voisine, Geneviève Brisac, Grasset

Quel joli petit livre!! C'est la réflexion que je me suis faite en le refermant.

Quelle jolie manière de rendre hommage à ces hommes et ces femmes qui ont survécu aux camps nazis, qui y ont perdu leurs parents mais par leurs idéaux.

Jenny veut raconter à l'auteur l'histoire d'une résistante qu'elle a admiré et finit par raconter sa propre histoire.

Celle de ses parents arrivés de Pologne pour s'installer en France pays de la liberté. Leur vie difficile mais si heureuse à 4 dans 20m2 et le travail sur les marchés. Puis La peur qui monte avec les récits des émigrés allemands. Et la rafle!! Les enfants qu'on sauve et qui vont devoir vivre seuls dans le paris occupé.

Mais c'est là que Geneviève Brisac permet à la lumière de baigner ce livre , parce qu'elle fait ressortir l'incroyable vitalité de la jeunesse, La formidable capacité des jeunes à continuer et même à être heureux et à continuer le combat. Elle nous montre que nous parents avons la responsabilité de donner les bonnes bases à nos enfants parce que eux auront la force de construire leur monde.

Finalement elle nous montre les erreurs que nous avons commises et que nous re-commettons mais elle nous dit aussi que le monde sera construit par nos enfants.

Jenny a eu une vie difficile et parfois triste, elle a perdu des gens qu'elle aimait mais elle a continué et son désir a été de former des enfants pour en faire des gens biens.

Partager cet article

Repost 0

Le saut de l'ange, Lisa Gardner, Albin Michel

Publié le par Natholelo

Le saut de l'ange, Lisa Gardner, Albin Michel

Petit intermède dans ma lecture des titres du livre Inter. Je dis petit parce que je l'ai dévoré en 2 jours, c'est toujours aussi bien fait.

Lisa gardner aime beaucoup les histoires de petites filles qui vivent des choses qu'elles n'auraient jamais du vivre et qui deviennent des jeunes femmes pleines de questions et de cauchemars.

Dans celui là il s'agit de Nickie qui crois devoir sauver Véro,mais Véro n'existe pas....

À partie de là Lisa gardner déroule la pelote avec une dextérité qui nous empêche de poser le livre avant la fin.

Je crois que c'est le 3eme livre d'elle que je lis je les ai tous aimé donc prenez celui que vous voulez mais surtout prenez en un

Partager cet article

Repost 0

Histoire du lion Personne, Stephane Audeguy, Seuil

Publié le par Natholelo

Raconter l'histoire d'un lion, quelle drole d'idée me suis je dit en voyant le livre dans la liste du prix Inter.

Mais bon après tout pourquoi pas. J'ai donc commencé sans trop savoir où l'auteur voulait aller et pendant une grande partie de ma lecture j'avais une impression de déjà vu. Et j'ai enfin trouvé ce que cela me rappelait: Montesquieu, les lettres persanes.

Ou du moins le souvenir que j'en ai gardé, utiliser une voie détournée , décrire un personnage étrange ou étranger et voir la vie , la société, par ses yeux.

Là Stephane Audeguy choisit un pauvre lion orphelin pour traverser la fin du XVIIIe siècle et aller de la société coloniale du Sénégal au Paris de la révolution. Il nous décrit les gens qu'il va croiser et les moments de l'histoire qu'il va traverser. C'est attachant , le style est doux et fluide et une jolie mélancolie nous reste en fin de lecture.

Franchement allez y

Partager cet article

Repost 0

14 Juillet, Eric Vuillard, actes sud

Publié le par Natholelo

14 Juillet, Eric Vuillard, actes sud

14 Juillet!! Je pense qu'en France tout le monde est capable de dire que c'est la date de La prise de la Bastille, probablement le début de notre révolution.

Mais que c'est il vraiment passé ce jour la pour le petit peuple qui a pris cette Bastille?

Ce n'est pas l'armée, pas des troupes organisées qui ont participé à cette prise, non, ce sont des artisans, des femmes, des étudiants... venus de tout Paris et même de toute la France. Que faisaient ils là , qu'ont ils vu? Voilà ce qu'eric Vuillard veut nous montrer.

Il nous donne même les noms de ces "petites gens" et parfois un bout de leur histoire.

C'est un joli roman court qui replace l'individu au centre de La grande histoire et qui parfois nous émeut vraiment.

Eric Vuillard vient de recevoir le prix Alexandre Vialatte pour ce roman

Partager cet article

Repost 0